Les pharmaciens grossistes-répartiteurs au cœur de la campagne de vaccination

Les pharmaciens grossistes-répartiteurs au cœur de la campagne de vaccination

La Rédaction • le 14 avril 2021

La répartition pharmaceutique est le nom donné au système mis en place par les pharmaciens grossistes-répartiteurs. Chaque jour, 6 millions de boîtes de médicaments sont distribuées par leurs soins aux pharmacies à usage intérieur d’établissements de santé, ainsi qu’aux officines.

 

Les pharmaciens grossistes-répartiteurs font la transition entre les laboratoires et les pharmacies. Leur corps de métier permet aux vaccins et aux médicaments d’être correctement conditionnés puis livrés aux professionnels de la pharmacie. Tous les médicaments ne passent pas nécessairement par cette étape, mais c’est tout de même le cas d’une majorité d’entre eux.

 

Le métier de pharmacien grossiste-répartiteur

Le métier de pharmacien grossiste-répartiteur est le maillon faisant le lien entre le laboratoire et la pharmacie. Dans les structures de répartition pharmaceutiques, les pharmaciens achètent les produits aux laboratoires fabricants. Ils assurent ensuite leur contrôle et leur conservation, avant de mettre les références à disposition des pharmacies. Ils s’occupent enfin de leur livrer les produits commandés. L’utilité de ce métier s’explique par la quantité de médicaments nécessaire quotidiennement pour assurer les besoins des patients. La capacité de stockage des officines seule ne permettrait pas d’avoir à disposition constante tous les traitements nécessaires. Il est donc primordial d’assurer un approvisionnement régulier.

 

 

 

Les missions

En tout premier lieu, le grossiste-répartiteur achète les médicaments aux laboratoires. L’objectif est d’avoir une offre suffisamment élargie pour pouvoir proposer la plus large gamme de médicaments possible aux pharmaciens.

Il doit ensuite gérer le contrôle qualité de leurs produits. Pour ce faire, il vérifie la date de péremption des médicaments, et s’assure que ces derniers n’ont pas été contrefaits. Cette étape permet d’éviter le trafic de faux médicaments, car selon l’OMS un médicament sur 10 est en réalité falsifié. Ces médicaments se trouvent principalement sur internet, d’où la nécessité pour les patients et les instances de contrôle de se montrer vigilants (pour plus de détails sur ce sujet, cliquez ici).

Enfin, le pharmacien grossiste répartit les médicaments dans les différentes officines de son secteur. En moyenne, les officines sont approvisionnées deux fois par jour, selon leurs demandes. Le plus souvent, les commandes se font par voie informatique. La livraison se fait dans les deux à trois heures suivantes.

 

Le rôle des répartiteurs pendant la campagne vaccinale

Les vaccins passent eux aussi par l’étape de la répartition pharmaceutique. Le rôle des pharmaciens grossistes-répartiteurs est dès lors central. Les conditions de préservation des vaccins impliquent une prise en charge particulièrement rigoureuse. Il s’agit de respecter la chaîne de froid, ce qui n’est pas la plus grande difficulté, ces professionnels de la santé étant déjà habitués à cette procédure qui est commune à de nombreux traitements. La contrainte réside ici en le nombre limité de doses de vaccins disponibles par rapport à la forte attente des patients éligibles à la vaccination. Il s’agit de répartir équitablement les doses, en répondant le plus possible à la demande.

Les vaccins sont conditionnés dans des flacons de dix doses, chaque flacon étant lui-même conditionné dans des boîtes de dix flacons. Afin de pouvoir livrer toutes les officines, les répartiteurs doivent donc déconditionner ces flacons et répartir les doses selon les besoins des pharmaciens et professionnels de santé habilités à vacciner. Cette étape se révèle délicate, car les conditions de manipulation du produit sont très précises. Il faut limiter son exposition à la lumière, ne pas le secouer ni le tenir à l’envers. Des formations ont donc été mises en place pour faciliter ce déconditionnement. Chaque flacon a un numéro de lot et est ensuite tracé, pour assurer une veille et une surveillance optimales. Un dernier enjeu est la rapidité de la livraison, qui doit s’effectuer en assurant la meilleure réception possible de la part des pharmaciens et un bon respect de la chaîne du froid.

 

Si tous les médicaments ne passent pas par l’étape du pharmacien grossiste-répartiteur, cette dernière concerne tout de même une majorité des produits pharmaceutiques. La campagne massive de vaccination a mis en lumière le rôle central de ces acteurs de la santé, en charge de la bonne répartition des doses de vaccin.

 

Sources :

https://www.pharmaradio.fr/podcast/interviews/invite-emmanuel-dechin-7676

https://www.clubofficine.fr/blog/les-metiers-de-la-pharmacie/pharmacien-grossiste-repartiteur/

http://www.ordre.pharmacien.fr/Les-pharmaciens/Le-metier-du-pharmacien/Fiches-metiers/Distribution/Pharmacien-grossiste-repartiteur

https://www.youtube.com/watch?v=pM5XYS5_-wc

https://www.leem.org/la-falsification-de-medicaments

membres fans