La HAS appelle à reprendre la vaccination en urgence

La HAS appelle à reprendre la vaccination en urgence

La Rédaction • le 30 juin 2020

La crise sanitaire du coronavirus a entraîné une forte diminution du nombre de personnes vaccinées cette année. Aujourd’hui, la HAS appelle à reprendre la vaccination notamment pour les nourrissons et les personnes fragiles.

 

Une diminution de la vaccination

Dans la dernière étude d’Epi-phare, l’impact du confinement sur le nombre de délivrances de vaccins ne fait aucun doute. En effet, ce sont près de 44 000 nourrissions, âgés de 3 à 18 mois, qui n’ont pas reçu de vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les méningites à Hib et l’hépatite B. De plus elle estime que le nombre de vaccins ROR à rattraper serait de l’ordre de 123 000 personnes.

Pourtant en période de confinement, dès le 1er avril 2020, l’HAS avait recommandé de continuer l’ensemble des vaccinations obligatoires pour les nourrissons.

Rattraper les vaccinations en urgence

La HAS, face à ce constat alarmant, invite tous les professionnels de santé, médecin traitant et pédiatre, à vérifier le statut vaccinal de leurs patients. En cas de retard il est important de suivre les modalités de rattrapage vaccinal :

  • Allonger le délai entre deux injections n’a pas d’impact sur la qualité de la réponse immunitaire,
  • Ne pas reprendre dès le début le schéma vaccinal,
  • Seules les doses manquantes et le premier rappel doivent être administrés,
  • Privilégier les vaccins combinés,
  • Possible de réaliser 4 injections par consultation.

Les personnes concernées dans un premier temps sont les populations fragiles : les nourrissons, les personnes avec maladies chroniques, immunodéprimées, personnes âgées, femmes enceintes…

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter également le calendrier vaccinal de l’année 2020.

 

Sources : HAS, L’Ordre national des Pharmaciens, Medscape

 

*champs obligatoires

 

 

12 053 membres 15 000 fans