Les syndicats représentatifs des pharmaciens d’officine

Les syndicats représentatifs des pharmaciens d’officine

La Rédaction • le 09 février 2022

Le rôle d’un syndicat est de représenter des personnes ayant la même profession, de défendre leurs intérêts (que ce soit à titre collectif ou individuel) et de négocier des avantages ou changements en faveur de cette profession.

Aujourd’hui, deux syndicats sont considérés comme représentatifs aux yeux du Ministère du Travail. L’avantage d’un tel titre est d’avoir les monopoles de la négociation des conventions collectives, et de la présence dans des instances nationales.

 

Les deux syndicats représentatifs et leurs spécificités

 

La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF) regroupe 70% des pharmaciens syndiqués. Il s’agit du syndicat le plus représentatif et donc de la première force patronale en pharmacie d’officine. Cette position lui permet de porter les revendications d’une majorité de pharmaciens et d’avoir par là même un poids plus conséquent lors des négociations.

 

La FSPF représente les professionnels de l’officine dans des organismes officiels tels que l’Union Nationale des Professionnels de Santé (UNPS), qui représente 12 professions de santé et est en charge de négocier avec l’Assurance Maladie l’Accord-cadre interprofessionnel. Elle fait également partie de nombreuses autres organisations, telles que l’Union Nationale des Professions Libérales (UNAPL), la Caisse d’Assurance Vieillesse des Pharmaciens (CAVP) ou encore du Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie (HCAAM), pour ne citer qu’elles.

 

Le nombre d’adhérents et d’adhérentes du syndicat a permis de collecter une base informationnelle fournie et de qualité. Le site de la FSPF regroupe des outils d’information professionnelle et regorge d’analyses économique, juridique et politique concernant l’actualité pharmaceutique.

 

 

 

 

L’Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine (USPO) est composée de 25% des pharmaciens syndiqués (selon les chiffres de 2017). Elle a un bureau national, situé à Paris, et est également divisé en bureaux régionaux. Cette implantation régionale lui permet d’accompagner les pharmaciens sur l’ensemble du territoire français, et de se faire leur porte-parole.

 

 

 

Depuis sa création, ce syndicat est parvenu à améliorer la marge sur les conditionnements trimestriels, à simplifier les remises génériques, à maintenir le monopole pharmaceutique. Il a aussi collaboré avec l’Assurance maladie pour signer une convention pharmaceutique permettant une évolution de l’économie et du métier de l’officine. De façon très concrète, l’avenant 21 de cette convention permet aux pharmacies d’être payées sous les 5 jours pour les entretiens pharmaceutiques et les bilans partagés de médication, là où l’Assurance maladie prévoyait jusqu’alors d’attendre 12 mois entre l’inclusion du patient et la facturation.

 

Les conditions à remplir pour être un syndicat représentatif

 

L’Union Nationale des Pharmacies de France (UNPF) était considérée comme représentative jusqu’à ne plus remplir les conditions fixées par la loi Travail du 8 août 2016. En effet, moins de 8% des pharmaciens syndiqués font partie de ce syndicat, contrairement à ce qui est nécessaire pour être représentatif.

 

Parmi les autres conditions pour être un syndicat représentatif devant le ministère du Travail figurent celles d’être transparent financièrement, ou encore d’avoir une ancienneté minimale de deux ans, à compter de la date de dépôt légal des statuts.

 

Le rôle de l’URPS

 

L’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) est composée d’élus issus de syndicats de pharmaciens. L’objectif des URPS est d’impliquer les professionnels de santé dans le cadre des missions fixées par l’Agence Régionale de Santé (ARS). Elles créent le Projet Régional de Santé (PRS) qui définit la stratégie à suivre en région en s’inscrivant dans le cadre fixé par l’ARS.

Les URPS organisent des élections, qui ont aussi un rôle à jouer pour déterminer la représentativité des syndicats. En effet, les résultats permettent de définir l’audience du syndicat, ce qui est pris en compte dans l’enquête de représentativité. Ainsi, s’ils obtiennent plus de 10% de votes au niveau national, ils sont considérés par l’URPS comme représentatifs.

 

Être syndiqué dans un syndicat représentatif permet donc de faire partie d’un groupe défendant les intérêts de la profession au sein des instances nationales.

 

Lexique des acronymes

L’ARS (Agence Régionale de Santé)

La FSPF (Fédération des syndicats pharmaceutiques de France)

Le PRS (Projet Régional de Santé)

L’UNPF (l’Union Nationale des Pharmacies de France)

L’URPS (Union Régionale des Professionnels de Santé)

L’USPO (Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine)

 

Sources

http://www.lepharmaciendefrance.fr/actualite-web/la-premiere-chambre-patronale-est

https://www.lemoniteurdespharmacies.fr/actu/actualites/actus-socio-professionnelles/170427-syndicats-plus-que-deux-syndicats-representatifs-en-officine.html

https://uspo.fr/avenant-n21-des-avancees-significatives/

https://www.elections-professionnelles.travail.gouv.fr/criteres-de-representativite-des-syndicats/

Populaire sur Buzz Comptoir

Abonnez-vous à la newsletter Buzzcomptoir

* champs obligatoires
En complétant ce formulaire, vous acceptez que la société RCA Factory, responsable de traitement, traite vos données personnelles pour vous permettre de recevoir des informations et actualités. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : mentions légales
membres fans