Focus sur les groupements de pharmacies

Focus sur les groupements de pharmacies

La Rédaction • le 01 juin 2021

Pharmed’Insight a réalisé en janvier 2021 une étude sur les groupements d’officine, révélant que 93% des officines font partie d’un groupement.

Pharmed’Insight est le premier réseau d’enquêtes en pharmacie. Leur étude, nommée « Leviers de recrutement des groupements », indique que le choix de l’adhésion à un groupement est primordial.

 

Pourquoi rejoindre un groupement ?

Il est bon de noter qu’un groupement se veut être un système intéressant sur le long terme, et que par conséquent peu de pharmacies souhaitent changer de groupement une fois leur choix fait. Il est avantageux pour un pharmacien de faire partie d’un groupement pour plusieurs raisons.

Un groupement peut plus facilement négocier les prix des médicaments avec un laboratoire, aider l’officine à s’adapter aux changements du secteur, proposer des formations, aider à développer l’activité de la pharmacie.

56% des pharmaciens interrogés dans le cadre de l’étude de Pharmed’Insight indiquent que, selon eux, faire partie d’un groupement permet de recruter et fidéliser la patientèle plus facilement.

 

Les différents critères

En raison du nombre de groupements de pharmacies existants, ces derniers doivent se démarquer afin de convaincre les pharmaciens de les rejoindre. La négociation des conditions commerciales avec les laboratoires, le coût de l’adhésion, la présence d’une plateforme logistique sont autant de paramètres que les professionnels de la santé prennent en compte dans leur choix de groupement.

Près de 90% des pharmaciens estiment que les groupements ont un rôle à jouer dans l’évolution de leur métier, en participant à sa redéfinition. Il s’agit là d’un argument dont les groupements doivent tenir compte pour rester attractifs.

Afin de participer à cette évolution, les groupements peuvent par exemple aider au développement de nouveaux services, organiser des formations et accompagner dans la digitalisation.

 

Focus sur un groupement : interview d’Objectif Pharma

Afin de mieux comprendre les avantages à rejoindre un groupement, nous avons interrogé Régine Martin, directrice marketing et communication d’Objectif Pharma.

Quelle sont aujourd’hui les priorités d’Objectif Pharma ?

En restructuration, en renouvellement… peu importe le terme, les nouvelles missions attribuées aux pharmaciens rythment aujourd’hui le secteur pharmaceutique. Additionné à une crise covid-19, source de nouveaux besoins, ces professionnels de santé sont plus que jamais en première ligne.

Le mouvement Objectif pharma, né de La Coopérative Welcoop, accompagne et anticipe les mutations et les transformations de la profession.

Plus qu’une adhésion, Objectif pharma propose à chaque pharmacien un pacte de progrès qui permet d’assurer des performances économiques avec des outils de pilotage, des conditions d’achat exclusives, et d’inscrire ses actions dans le progrès sociétal pour répondre aux enjeux de l’époque et aux usages des nouveaux conso-patients.

Management collaboratif et marketing relationnel sont aussi au cœur de son ambition. Le mouvement coopératif Objectif Pharma est une voie d’avenir pour les professionnels qui veulent préserver leur indépendance de profession libérale et bénéficier d’une puissance en recherche et développement.

Garant de la liberté entrepreneuriale des pharmaciens, Objectif Pharma offre aussi la possibilité de choisir une de ses 2 enseignes, tournées vers l’humain : wellpharma, et Anton&willem.

Qu’avez-vous mis en place pour accompagner au mieux les pharmaciens dans cette période ?

Les équipes siège et terrain d’Objectif Pharma œuvrent pour être de vrais soutiens auprès de nos 500 pharmaciens adhérents, et ce depuis le début de la crise sanitaire.

Nous les accompagnons au quotidien pour leur offrir le meilleur soutien logistique possible et les formations utiles à leurs équipes officinales.

Objectif Pharma a aidé ses membres dans la mise en place de tests antigéniques, la prise de rendez-vous, ou encore, a acquis récemment une messagerie sécurisée à destination de tous les professionnels de santé, pour gagner en efficacité : PandaLab Pro.

Nous échangeons régulièrement en distanciel et organisons des rendez-vous et webinars, pour leur apporter un maximum d’informations stratégiques et opérationnelles sur la vie du groupement et de ses enseignes.

Quelle aide leur apportez-vous en ce qui concerne la vaccination ?

Objectif Pharma, en association avec les filiales de La Coopérative Welcoop, a proposé un pack vaccination à l’ensemble de ses pharmaciens adhérents pour les soutenir dans cette nouvelle mission qu’est la vaccination. A l’intérieur de ces packs : du gel hydro alcoolique, des gants et des compresses !

Une action appréciée de nos adhérents : « Un geste bien sympathique » , « Ce kit fait très plaisir ! » , « Merci, c’est une belle surprise »….
Un mémo a également été mis à la disposition des équipes officinales, pour organiser et gérer au mieux cette campagne de vaccination, et Objectif Pharma a décliné des affiches et une signalétique sur-mesure à ses pharmaciens.

La formation prend également une place prépondérante dans ces nouvelles missions, et l’engagement des pharmaciens pour la vaccination contre la COVID-19 montre qu’ils sont des acteurs incontournables pour améliorer et préserver la santé des patients.

Comment les soutenez-vous dans leur rôle de chef d’entreprise ?

De la téléconsultation à la vaccination, de l’accompagnement des séniors aux médecines douces, du conseil de santé à la fidélisation de clientèle, du marketing relationnel à la digitalisation des données de santé, le pharmacien est aujourd’hui un entrepreneur de santé à part entière. Et pour cela, le pharmacien ne peut plus être isolé et cloisonné.

Objectif Pharma confère des liens humains puissants avec chaque pharmacie, pour l’aider dans ces nouveaux défis. Avec l’ensemble des filiales de La Coopérative Welcoop, et avec ses enseignes, Objectif pharma est au cœur de toutes ces mutations et offre à ses membres des supports et solutions uniques en France.

 

Focus sur un groupement : interview de Pharmacorp

Laurent Filoche, président fondateur de Pharmacorp ainsi que Pharmacien titulaire de la pharmacie du Ritouret à Blagnac, Président de Gener’ et Président de l’UDGPO (Union des Groupements de Pharmaciens d’Officine) a répondu à nos questions.

Pourquoi avoir fondé Pharmacorp ?

Je suis pharmacien d’officine, installé depuis vingt ans, et je cherchais un groupement répondant à nos préoccupations du moment. J’ai souhaité créer un groupement indépendant des grossistes ou autres sociétés, avec uniquement des pharmaciens et centré sur le cœur du métier. Je voulais mettre l’accent sur la recherche des meilleures conditions commerciales possibles et sur l’amélioration du back office. Et aujourd’hui, nous sommes plus de 350 pharmaciens.

Quelles sont aujourd’hui vos priorités ?

La priorité est bien sûr d’accompagner au mieux les adhérents dans cette période compliquée, et nous l’espérons dans cette sortie de pandémie. Nous avons mis en place des outils afin de les aider à accomplir leurs nouvelles missions, notamment les tests antigéniques et la vaccination.

Nous nous sommes penchés sur l’amélioration de la prise de rendez-vous et du back office, afin d’éviter les doubles saisies dans les plateformes gouvernementales (SI-DEP, MesVaccins). Cela permet au pharmacien de se concentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire de s’occuper de ses patients. Nos applications facilitent le côté administratif. Grâce à ces outils, le pharmacien ne doit se connecter qu’une fois sur le SI-DEP, par exemple, pour envoyer tous les tests antigéniques qui sont faits dans la journée. Il ne doit pas, chaque fois, se reconnecter et faire une double saisie : à la fois sur son logiciel à l’officine, ainsi que sur la plateforme gouvernementale.

Au lancement de l’application mobile Pharmacorp, on a formé les pharmaciens et leurs équipes. Nous avons voulu que l’utilisation de l’application soit très intuitive, donc les tutos et la mini formation donnée suffisent amplement à une bonne prise en main de l’application.

Comment soutenez-vous les pharmaciens dans leur rôle de chef d’entreprise ?

D’une part, nous les soutenons sur l’aspect achat, puisque le cœur du métier d’un groupement est de se grouper pour mieux acheter. Il s’agit de la base, de l’ADN d’un groupement. Il faut pouvoir négocier avec les laboratoires et les différents fournisseurs de la pharmacie afin de trouver les meilleures conditions commerciales du marché.

Nous aidons également le chef d’entreprise en améliorant tout ce qui concerne le back office. Nous lui apportons une aide dans la gestion d’équipe : nous préparons des formations, pour que ses équipes soient toujours performantes. Il s’agit également de maîtriser les bonnes informations, particulièrement en ces périodes troublées durant lesquelles il y a de nombreux changements ; il faut ainsi s’assurer que les titulaires soient au fait de la réglementation en vigueur pour ne commettre aucun impair.

Nous les formons aux nouvelles missions qui arrivent, comme la vaccination et les tests, ainsi qu’à d’autres domaines comme celui de l’oncologie avec la dispensation de la chimiothérapie orale. Nous avons ainsi formé les pharmaciens sur ce sujet, et organisé un congrès en partenariat avec l’oncopole de Toulouse, pour que titulaires et équipes soient correctement formés et puissent rentrer dans cette nouvelle mission dès qu’elle sera lancée et rémunérée.

Le rôle d’un groupement est donc de trouver les meilleures conditions commerciales possibles, et de mutualiser des enjeux du back office. Ceci afin d’alléger cette tâche pour le pharmacien, et le laisser ainsi se concentrer sur l’essentiel : répondre au comptoir aux demandes de ses patients.

Comment accompagnez-vous les officines dans leur transition digitale ?

En premier lieu, toutes nos pharmacies bénéficient d’un site vitrine. Nous pouvons également développer, selon leurs besoins, des sites services. Ces sites présentent les services que l’officine met à disposition des patients, avec par exemple les entretiens pharmaceutiques, les tests antigéniques, les vaccinations. Nous proposons enfin des sites de e-commerce, déclarés à l’ARS (Agence régionale de Santé). Le tout est lié à notre application mobile Pharmacorp, disponible sur Android et iOS, qui digitalise vraiment la pharmacie physique tout en restant en lien avec le pharmacien.

Je tiens à ce que le pharmacien ne se fasse pas uberiser, nous faisons en sorte de réellement maintenir le lien entre pharmacie physique et patients.

 

Point de vue d’un pharmacien : interview de Jennifer Frances, affiliée à Objectif Pharma

Comment êtes-vous accompagnée pendant la crise sanitaire ?

Nous sommes très peu accompagnés par les instances officielles (l’état, l’Ordre des pharmaciens…). Le syndicat nous informe régulièrement mais les informations arrivent bien souvent après les infos des journaux télévisés. Et il faut se préparer à des informations qui changent sans cesse.

Quels soutiens attendez-vous de la part de l’État et des organismes ?

Nous souhaiterions que l’Etat nous informe avant les journaux pour nous permettre d’être réactifs, bénéficier d’un minimum de reconnaissance de la profession qui a été sur le front depuis le début de la crise sanitaire, en limitant les informations contradictoires.

Quels soutiens attendez-vous de la part des groupements dont vous faites partie ?

Le groupement doit nous permettre de sourcer les nouveaux produits dont nous avons besoin pour nous éviter de perdre du temps avec des propositions plus ou moins douteuses.
Il doit aussi nous informer sur les évolutions via des flashs info et des communications régulières en cas de crise, et enfin nous accompagner à la formation de nos nouvelles missions.

Comment appréhendez-vous la vaccination en officine ?

Je considère que nous nous devons de vacciner : le monde est dans une guerre et nous sommes légitimes dans cette bataille. Il est de notre devoir, à nous pharmaciens, de faire tout notre possible pour faire avancer la vaccination. Je commande tous ceux auxquels j’ai droit, nous perdons en revanche un temps précieux à appeler nos patients, et à trouver des patients prêts à se faire vacciner avec AstraZeneca. L’Etat nous a encore donné la partie la plus difficile mais nous devons faire avancer notre pays dans cette bataille car le nombre de pharmacies apporte une grande puissance de vaccination.

Pourquoi avoir rejoint Objectif Pharma ?

Objectif Pharma fait partie d’une coopérative, La Coopérative Welcoop, et je préfère adhérer à un groupement dont je suis coopérateur plutôt qu’être gérée par des actionnaires extérieurs. La philosophie du groupement correspond également à la mienne : patient centré, notre cœur de métier, l’accompagnement…

Quels sont les bénéfices que vous avez retirés en rejoignant un groupement de pharmacies ?

Cela nous permet de bénéficier d’achats groupés et de remises intéressantes, des formations diverses en management pour moi, en expérience client pour mon équipe, avec un suivi régulier.

Êtes-vous dans l’optique d’acquérir de nouvelles compétences en gestion de votre pharmacie ou de management ?

On a toujours à apprendre ! Objectif Pharma m’a déjà permis de réaliser plusieurs formations, je considère qu’il faut toujours apprendre pour évoluer.

Seriez-vous intéressée par la digitalisation de votre officine, ou êtes-vous en train d’opérer cette transition ? Si oui, comment ?

Bien sûr, je suis intéressée : c’est l’évolution de la société et nous devons évoluer avec elle.

Je suis effectivement en train d’opérer la transition avec l’aide de mon équipe, et des mini formations Objectif Pharma : le site Clic&Collect, la visibilité sur les réseaux sociaux, sur Google…

Vous sentez-vous correctement accompagnée au travers des mutations que connait votre profession ?

J’ai la sensation d’être accompagnée par mon groupement (nouveau site internet, carte de fidélité, visibilité…) mais toujours très peu par nos institutions.

 

Rejoindre un groupement de pharmacies semble être une évidence pour une majorité de pharmaciens. Il existe de nombreux groupements en France, et le choix des pharmaciens doit se faire selon les critères qui bénéficieront le plus à leur officine et à ses besoins.

 

Source : https://www.pharmedinsight.com/

 

Populaire sur Buzz Comptoir
membres fans