Les formations et évolutions de carrière des métiers en officine

Les formations et évolutions de carrière des métiers en officine

La Rédaction • le 18 mars 2021

Les pharmaciens font le choix pendant leurs études de se diriger vers le domaine hospitalier, de biologie médicale, de l’industrie ou encore de l’officine. C’est ce dernier qui rassemble le nombre le plus conséquent de pharmaciens : en 2015, selon des données de l’Ordre national des pharmaciens, 75% des pharmaciens travaillaient en officine.

 

Que vous travailliez déjà en officine ou que vous vous intéressiez au domaine de la santé, voici quelques formations permettant soit de vous diriger vers une carrière en pharmacie, soit d’évoluer dans votre corps de métier.

 

Le diplôme nécessaire pour exercer en officine

Afin de devenir préparateur en pharmacie, il faut obtenir le diplôme du Brevet Professionnel de préparateur en pharmacie. Cette formation se fait en deux ans, après obtention du baccalauréat.

Pour accéder au métier de pharmacien, il est nécessaire de suivre des études de santé pour obtenir le diplôme d’État de Docteur en pharmacie. Pour plus d’informations sur ce sujet, vous pouvez consulter notre article sur le détail des formations à suivre en cliquant ici.

 

Les évolutions de carrière

Après avoir obtenu votre diplôme, vous faites désormais partie de l’équipe officinale. Dans le cas où vous êtes en poste et souhaitez faire évoluer votre carrière, voici plusieurs formations qui vous sont accessibles.

  • Pharmacien : les possibilités d’évolution

En tant que pharmacien en officine, vous avez développé des compétences que vous pouvez mettre au profit d’autres secteurs.

Si vous le souhaitez, vous avez la possibilité en tant que pharmacien de vous engager. Plusieurs choix s’offrent alors à vous.

Le métier de pharmacien humanitaire permet d’aider des associations et ONG ayant besoin de leurs compétences sur le terrain. Il s’agit entre autres de faire le contrôle qualité des médicaments et connaître les traitements antirétroviraux. Pour s’engager, il est recommandé d’obtenir le Diplôme Universitaire pharmacien et aide humanitaire.

Le métier de pharmacien réserviste est accessible dans trois secteurs. Pour rejoindre la réserve opérationnelle et suivre la santé des militaires, il faut faire une formation militaire initiale. Pour rejoindre la réserve citoyenne et faire des actions de communication ainsi que des formations, il ne faudra pas de formation particulière. Enfin, pour intégrer la réserve sanitaire, et renforcer les structures sanitaires lors de situations exceptionnelles, il suffit d’informer l’Ordre des pharmaciens de son inscription auprès de la réserve.

Enfin, le métier de pharmacien de sapeurs-pompiers volontaires ou professionnels consiste entre autres missions à organiser et gérer les stocks des produits de santé, à former les individus et à apporter une expertise pharmaceutique. Afin de  s’orienter vers les sapeurs-pompiers professionnels, il est nécessaire de passer un concours pour devenir titulaire du cadre d’emploi des médecins et pharmaciens de sapeurs-pompiers, ainsi que de suivre la formation initiale associée au corps de métier, durant 16 semaines. Pour travailler avec les volontaires en revanche, il suffit de suivre une formation initiale de 17 jours.

 

 

 

  • Préparateur en pharmacie : les possibilités d’évolution

En reprenant ses études, un préparateur en pharmacie a de nombreuses possibilités pour faire évoluer sa carrière. En voici quelques-unes.

À partir de la rentrée 2021-2022, les préparateurs en pharmacie pourront intégrer la fac en 2ème ou 3ème année de pharmacie, afin de préparer le diplôme de Docteur en pharmacie. Toutefois, il existe un quota : il n’y aura que 5% de préparateurs par année. Afin de postuler, il faudra fournir lettre de motivation, CV, notes obtenues au BP, ainsi que le nombre d’inscriptions en PACES.

Il est également possible d’obtenir le diplôme de préparateur en pharmacie hospitalière. Il se prépare après le BP, sur sélection, en 42 semaines. Il peut se faire en alternance à condition d’avoir moins de 26 ans, en formation continue, ou encore par la validation des acquis de l’expérience.

Une fois devenu préparateur en pharmacie hospitalière et après quatre années d’expérience, le préparateur peut prétendre au titre de cadre de santé. Pour ce faire, il faut suivre une formation de cadre au sein d’un Institut de Formation des Cadres de Santé, pour ensuite canditater au concours associé.

Il peut également suivre la formation CQP dermocosmétique pharmaceutique afin de devenir conseiller dans ce domaine, et ainsi identifier et répondre aux besoins de la clientèle sur des produits d’hygiène et de soin. Cette formation s’effectue en alternance, sur 9 mois, à raison d’une journée de formation par semaine.

 

Enfin, un débouché commun est possible pour les pharmaciens et pour les préparateurs en pharmacie : la création de leur propre micro-entreprise. Une fois lancé dans un domaine d’activité plus spécifique, l’auto-entrepreneur peut continuer à travailler en officine, en ayant le statut de prestataire. Certaines activités sont exclues de l’activité de la micro-entreprise, comme par exemple les entretiens pharmaceutiques. Les entretiens en nutrition ou en aromathérapie comptent parmi les activités possibles.

 

 

 

Il arrive que les officines embauchent des employés polyvalents en pharmacie, chargés de la gestion du stock et du suivi des commandes, mais ces derniers ne sont pas habilités à servir la patientèle. Les pharmaciens et préparateurs en pharmacie restent les métiers les plus courants de l’officine.

 

Sources :

https://reseauprosante.fr/fiche/preparateur-en-pharmacie-15

https://www.cidj.com/metiers/pharmacien-pharmacienne

https://www.cidj.com/metiers/preparateur-preparatrice-en-pharmacie

https://www.cidj.com/metiers/visiteur-medical-visiteuse-medicale

http://www.ciopf.org/Fiches-des-pays/France

https://www.clubofficine.fr/blog/pharmacien-micro-entrepreneur-les-conditions/

Populaire sur Buzz Comptoir
membres fans