Le 8 mars, Journée Internationale des Droits des Femmes

Le 8 mars, Journée Internationale des Droits des Femmes

La Rédaction • le 08 mars 2021

Le 8 mars 2021 est la Journée Internationale des Droits des Femmes. Cette journée est l’occasion de faire une mise au point sur les droits des femmes, de reconnaître les avancées, mais également les luttes qu’il reste à mener. La crise Covid-19 a permis de donner un nouveau rôle aux pharmaciens : lanceurs d’alertes.

 

Au-delà de leur expertise sanitaire, les professionnel.les de la santé se sont vus attribuer un nouveau rôle durant la crise Covid-19. En effet, durant le premier confinement, l’augmentation des violences conjugales a mené à la mise en place du code d’alerte « masque 19 », dans lequel les pharmacien.nes ont une place centrale.

 

Votre rôle en tant que professionnel.le de l’officine

Depuis mars 2020, un dispositif d’alerte pour venir en aide aux femmes battues est mis en place dans les pharmacies. Avec le confinement, les violences conjugales ont augmenté de 32 à 36% selon les zones, les victimes se retrouvant enfermées avec leur conjoint.e. Afin de briser l’isolement et d’apporter une solution aux personnes battues, l’Ordre National des Pharmaciens a diffusé un code leur permettant de se signaler auprès des professionnels de santé. Si, au comptoir, vous vous trouvez face à une cliente utilisant le code « masque 19 », il faut immédiatement vous tourner vers les forces de police. Une intervention rapide devrait suivre, ces derniers étant informés de la procédure à suivre.

La lutte pour le droit des femmes est mise en avant le 8 mars, mais c’est toute l’année que vous pouvez, en tant que professionnel.le de santé, venir en aide aux victimes d’abus.

 

Une journée de rassemblements

La journée de sensibilisation et de lutte pour l’Égalité entre les hommes et les femmes tient son origine dans les manifestations du début du XXème siècle, durant lesquelles les femmes luttaient pour obtenir le droit de vote ainsi que de meilleures conditions de travail. C’est en 1977 que l’Organisation des Nations Unies (ONU) a déterminé que le 8 mars serait la journée internationale des droits des femmes.

À l’occasion de cette journée, des rassemblements et collectifs féministes organisent des évènements afin de faire entendre leurs revendications. Ceci est orchestré dans le but d’améliorer la condition des femmes dans le monde.

Les points sur la situation actuelle des femmes permettent notamment de mettre en lumière le nombre de féminicides, de femmes battues, de différences salariales en France… La situation des femmes dans le monde entier est mise en avant à l’occasion de cette journée. La visibilité des causes à défendre peut amener à une prise de conscience collective, et donc à terme à une amélioration de la condition des femmes. Parmi les derniers évènements marquants, le recul du droit à l’avortement en Pologne et son interdiction au Honduras ont notamment provoqué la colère et l’incompréhension dans le monde.

 

Quelques chiffres clefs sur la situation en France

En 2017 encore, dans le secteur privé, les femmes gagnaient en moyenne 16,8% de moins que leurs collègues masculins pour un même travail, selon le sondage le plus récent de l’Insee. En moyenne, 62000 femmes sont victimes de viol, et une femme sur trois subit du harcèlement sexuel sur son lieu de travail.

 

Des guides pour participer à réduire le sexisme

Cette année, le thème de la Journée Internationale des Droits des Femmes est « Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ». L’objectif de l’ONU est ainsi de reconnaître le rôle tenu par les femmes lors de la pandémie, en première ligne en tant que travailleuses de la santé et de l’alimentation.

Cette Journée est également l’occasion de rappeler comment, au quotidien, de simples modifications langagières permettent de redonner aux femmes une place égale à celle des hommes. Remplacer les termes « droit de l’homme » par « droit humain », utiliser à la fois le masculin et le féminin lorsque l’on s’adresse à une audience, prendre garde à éliminer les expressions sexistes participent à lutter, à son échelle, contre les discriminations.

 

Parmi les actions menées pour venir en aide aux femmes se trouve donc le code « Masque 19 », dans lequel vous avez, en tant que professionnel.les de santé, un rôle à jouer.

 

Sources :

https://www.education.gouv.fr/journee-internationale-des-droits-des-femmes-11900

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/03/07/joyeuse-fete-de-la-femme-huit-idees-recues-sur-la-journee-internationale-des-droits-des-femmes_6072287_4355770.html

https://www.un.org/fr/observances/womens-day

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/confinement-les-femmes-victimes-de-violences-conjugales-pourront-donner-l-alerte-en-pharmacie-1585287953

Populaire sur Buzz Comptoir
membres fans