« Mars bleu », le mois de promotion du dépistage du cancer colorectal

« Mars bleu », le mois de promotion du dépistage du cancer colorectal

La Rédaction • le 04 mars 2021

Chaque année, le cancer colorectal touche 43 000 nouvelles personnes en France. Afin de communiquer sur le sujet et de permettre un meilleur suivi des patients, il est primordial de le dépister le plus rapidement possible.

 

En mars a lieu le mois de promotion du dépistage du cancer colorectal. Dénommée « mars bleu », cette opération vise à mettre en lumière ce cancer et l’importance de son dépistage.

 

Un cancer très répandu

Le cancer colorectal provoque 17 000 décès par an. Lorsque ce cancer atteint sa forme métastatique, les patients ont un taux de survie de 13%. Il s’agit de la 2ème forme de cancer la plus répandue chez les femmes, et de la 3ème plus fréquente chez les hommes.

 

Une prévention nécessaire

Le taux de survie de ce cancer monte toutefois à 90% s’il est pris à temps. La tumeur, bénigne au départ, devient maligne au fur et à mesure des années. Son évolution ne s’accompagne pas systématiquement de symptômes, ce qui fait que ce cancer n’est pas immédiatement décelé.

L’apparition de symptômes signifie généralement que le cancer colorectal a atteint un stade de développement avancé. Les symptômes se manifestent sous la forme de douleurs abdominales, de troubles du transit intestinal, d’anémie, de présence de sang dans les selles, d’un amaigrissement inexpliqué. Les manifestations les plus graves sont l’occlusion intestinale et la perforation tumorale, nécessitant une prise en charge médicale immédiate.

 

Le dépistage

Le dépistage consiste à repérer la présence de sang dans les selles. Les personnes âgées entre 50 et 74 ans doivent le faire tous les deux ans. Un courrier leur est envoyé par l’Assurance Maladie afin de le leur rappeler. Pour se procurer le kit de test, les individus concernés doivent aller chez leur médecin traitant, qui le leur fournira. Le test s’effectue au domicile de l’individu, qui doit ensuite envoyer l’échantillon à analyser dans le laboratoire indiqué dans le kit.

Le test se révèle positif à la présence d’hémoglobine dans 5% des cas. Un examen de l’intestin par coloscopie est alors nécessaire afin de confirmer la présence du cancer.

 

Des facteurs favorisant son développement

Une consommation excessive de viande rouge, de charcuterie, de graisses animales et de boissons alcoolisées semble favoriser l’apparition de ce cancer. Il existe également des facteurs génétiques : le risque d’avoir un cancer colorectal augmente si des membres de la famille proche sont atteints de cette pathologie.

 

Le cancer colorectal se soigne très bien s’il est pris en charge suffisamment tôt. Son développement n’est pas systématiquement accompagné de symptômes, ce justifie un dépistage régulier pour le déceler.

 

Sources : https://www.fondation-arc.org/colorectal-mars-bleu

https://www.gustaveroussy.fr/fr/mars-bleu-2021

 

*champs obligatoires

 

 

12 133 membres 15 000 fans