5 réponses à donner au comptoir sur les tests salivaires

5 réponses à donner au comptoir sur les tests salivaires

La Rédaction • le 25 février 2021

Le 11 février 2021, la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis un communiqué de presse en faveur du déploiement des tests RT-PCR à prélèvement salivaire. À ce jour, les différents tests existants pour dépister le Covid-19 sont les tests antigéniques, les tests RT-PCR à prélèvement nasopharyngé, et enfin ceux à prélèvement salivaire.

 

Quelle est la fiabilité des tests salivaires ?

Les tests PCR à prélèvement salivaire ont une fiabilité estimée à 85%. Ils sont ainsi 3 à 11% moins sensibles que les tests sur prélèvement nasopharyngé. Leur efficacité dépasse toutefois le seuil de recommandation prescrit par la HAS.

 

Dans quelle situation faut-il privilégier un test PCR salivaire ?

En cas de tests répétés, par exemple pour des professionnels de la santé, il peut être bien de se tourner de prime abord vers un test salivaire, le test nasopharyngé étant plus invasif.

Ce test est également une solution pour des personnes ne pouvant pas effectuer de test à prélèvement nasopharyngé. C’est notamment le cas des patients très jeunes, présentant des troubles psychiatriques, ou pour des individus ayant une paroi nasale déviée.

En cas de tests à plus grande échelle et afin d’éviter que les laboratoires ne soient trop engorgés, ces tests salivaires peuvent être mis en place.

 

Comment le test est-il effectué ?

Le patient doit cracher dans un tube, afin que l’échantillon soit ensuite analysé. Le test peut se faire en auto-prélèvement, en donnant une brochure explicative au patient, ou il peut être réalisé par un professionnel de la santé. Si le patient est trop jeune ou dans l’incapacité d’accumuler suffisamment de salive pour l’échantillon, le prélèvement peut se faire sous la langue à l’aide d’une pipette.

 

Quelles sont les conditions à respecter afin de passer ce test ?

Dans les trente minutes avant le prélèvement, le patient ne doit ingérer ni nourriture ni boisson. Il ne doit pas non plus avoir fumé ou s’être lavé les dents.  L’échantillon doit être analysé dans les 24 heures après le prélèvement.

 

En combien de temps obtient-on le résultat ?

Le test RT-PCR à prélèvement salivaire met autant de temps à être analysé que celui à prélèvement nasopharyngé, c’est-à-dire entre 24 et 48 heures après le prélèvement.

 

Bien que le test RT-PCR à prélèvement nasopharyngé reste le plus efficace, la HAS recommande dans certains cas le recours aux tests à prélèvement salivaire.

 

 

Source : https://www.has-sante.fr/jcms/p_3237053/fr/tests-rt-pcr-salivaires-la-has-etend-leur-utilisation-et-definit-les-modalites-pratiques-de-realisation

*champs obligatoires

 

 

12 133 membres 15 000 fans