Co-circulation du coronavirus et des virus hivernaux : quand tester ?

Co-circulation du coronavirus et des virus hivernaux : quand tester ?

La Rédaction • le 24 novembre 2020

Le contexte actuel et la circulation active du coronavirus ainsi que des virus hivernaux a nécessité l’émission d’un DGS-urgent. Ce dispositif permet d’envoyer un message aux professionnels de santé s’étant inscrits sur la liste de diffusion, afin de les avertir des urgences sanitaires. Le DGS-urgent émis le 10 novembre précise la doctrine des tests en préparation des épidémies de virus hivernaux. La faible circulation du virus grippal dans le sud de la France peut s’expliquer par le respect des gestes barrières, mais ne laisse en rien présager de la tendance dans le reste du pays. Il est donc primordial de rester vigilant.

Il est très compliqué de différencier une infection Covid-19 des autres virus hivernaux. Santé Publique France coordonne comme chaque année la surveillance de la grippe, en adaptant les stratégies de diagnostic.

En tant que pharmacien, vous pouvez conseiller vos patients en suivant les indications suivantes.

Quelles sont les mesures à appliquer chez l’enfant de plus de 6 ans, l’adolescent et l’adulte ?

Chez les personnes à risque, la recherche simultanée des virus grippaux et de la Covid-19 est indiquée.

Pour les personnes sans facteurs de risque, seule l’application du test Covid-19 est recommandée. En effet, cette catégorie de la population est moins sujette aux infections virales saisonnières, ce qui justifie la recherche de la Covid-19 en cas de symptômes.

Si les symptômes se développent dans un cas de contexte épidémique révélateur d’une grippe ou d’une gastro-entérite, il n’est pas systématiquement recommandé de faire le test. Un cas typique étant par exemple une grippe ou une gastro-entérite touchant tous les membres d’une famille.

Quelles sont les mesures à appliquer chez le nourrisson et l’enfant de moins de 6 ans ?

Le test PCR n’est pas indiqué si l’individu présente des symptômes peu sévères de bronchiolite ou gastro-entérite, et en cas d’absence de contact avec des cas de Covid-19.

Le prélèvement nasopharingé par test moléculaire est en revanche indiqué si l’enfant est soumis à une bronchiolite atypique ou à une gastro-entérite atypique sévère. C’est d’autant plus le cas si l’individu : développe ces symptômes après avoir été en contact avec un cas de Covid-19 ; si son entourage ou lui-même présente un facteur de risque ; ou encore si les symptômes apparaissent hors d’un contexte épidémique de ces virus hivernaux.

Il est à noter que le test RT-PCR peut être réalisé par prélèvement salivaire, chez l’enfant notamment, ou bien lorsque le prélèvement nasopharyngé est difficile à réaliser.

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs_urgent_2020_54_virus_hivernaux.pdf

*champs obligatoires

 

 

12 098 membres 15 000 fans