Gestion des déchets des tests antigéniques

Gestion des déchets des tests antigéniques

La Rédaction • le 17 novembre 2020

Depuis quelque temps, les tests antigéniques sont utilisés dans de nombreux établissements de santé notamment les pharmacies. Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a établi des recommandations sur la question des déchets de ces derniers.

 

Comment se base le HCSP sur le niveau de dangeroosité des déchets ?


Le HCSP se base sur 3 critères pour définir le niveau de dangerosité des déchets. Ainsi, les paramètres sont :

 Les modalités de prélèvements
 Les modes de transmission du virus
 Les différents types de surfaces et leurs infectiosités. 

Que faire des différents déchets lorsqu’on pratique un test antigénique ?

En ayant les 3 critères de dangerosité des déchets, l’HSCP demande à ce que les déchets biologiques comme les tubes d’extractions, la cassette, les écouvillons soient détruits par le biais de la DASRI, entité créée par l’État français qui gère les déchets à risque infectieux.

Les équipements de protection pour effectuer les tests antigéniques sont quant à eux considérés comme des éléments moins à risque infectieux, c’est donc pour ça que l’HCSP recommande de les jeter par le biais des services traditionnels comme une ordure ménagère. Tout en effectuant quelque étape pour sécuriser vos déchets, c’est-à-dire de les enfermer dans un sac plastique opaque d’une quantité maximum de 30L et de ne les conserver au maximum 24h avant leur destruction.

Source : lepharmaciendefrance

*champs obligatoires

 

 

12 075 membres 15 000 fans