Une extension du remboursement de la téléconsultation ?

Une extension du remboursement de la téléconsultation ?

La Rédaction • le 09 juillet 2020

Afin d’éviter tout risque de contamination, les actes de téléconsultation ont été favorisé. En effet, certaines plateformes telles que Doctolib ont vu le nombre des consultations à distance a été multiplié par 100 en passant de 1 000 à 100 000 par jour. Mais qu’en est-il du remboursement ?

 

La téléconsultation, un levier pour le suivi des patients pendant le confinement 

Sans réelle surprise, le confinement a conduit à une augmentation considérable du nombre de téléconsultation médicales en France. En effet, pour assurer le suivi de leurs patients, les professionnels de santé ont adopté ces outils vidéos permettant de réaliser des rendez-vous à distance. Jusqu’alors réticents, c’est pourtant le moyen qui a permis de limiter les risques de contamination dans les cabinets médicaux.

L’Assurance maladie a publié des chiffres le 8 juin dernier. Le résultat est sans appel, pendant le confinement, le nombre de téléconsultation est monté jusqu’à 1 million par semaine ! Mais ces chiffres ont baissé dès la dernière semaine de mai pour atteindre près de 650 000 consultations par semaine.

Qu’en est-il du remboursement des consultations à distance ?

L’Assurance maladie souligne aujourd’hui que pour tout remboursement, le patient doit connaître le médecin et avoir eu au moins une consultation physique au cours des 12 derniers mois. Jusqu’au 30 juin 2020, le suivi des personnes vulnérables était remboursé en intégralité. Certaines modalités évoluent jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire le 10 juillet 2020. Voici les différents points que vous devez savoir sur la téléconsultation :

  • Les modalités dérogatoires de téléconsultation pour les patients touchés par la COVID-19,
  • Les modalités dérogatoires de certains actes infirmiers,
  • Le remboursement dérogatoire pour les actes de téléconsultation.

De plus, jusqu’à trois mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire (soit le 10 octobre 2020), l’Assurance maladie souhaite conserver :

  • Les indemnités journalières dérogatoires pour certaines personnes (modalités à consulter),
  • Le remboursement à 100 % des prestations liées à la COVID-19,
  • Le remboursement à 100 % des tests sérologiques dans les établissements de santé.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le décret du 27 mai 2020 en cliquant ici.

 

Sources : Service Public, Vidal, BFM TV

*champs obligatoires

 

 

12 057 membres 15 000 fans