Les bracelets anti-moustiques, mise en garde de l’Anses

Les bracelets anti-moustiques, mise en garde de l’Anses

La Rédaction • le 24 juin 2020

L’Été signe le retour des moustiques et des produits répulsifs. De nombreuses personnes se protègent contre les moustiques grâce aux sprays, diffuseurs électriques, spirales à brûler, pièges à moustiques…

L’Anses met en garde contre l’utilisation des produits répulsifs qui peuvent être irritants voire dangereux. Dans un rapport de l’Anses sur l’utilisation des bracelets anti-moustiques, elle met en garde contre le port des bracelets pour les bébés et les enfants. La composition présente dans les capsules ou plaquettes peuvent diffuser des substances chimiques très volatiles.

Les Centres anti-poison (CAP) recensent depuis 2012, tous les cas de brûlures sur enfants à cause du port du bracelet anti-moustiques. Le premier cas est survenu lorsqu’un enfant qui portait un bracelet anti-moustiques s’est brûlé la joue durant sa sieste. Durant ces années, le CAP a dénombré 11 cas, des adultes, des enfants et des nourrissons. Les effets étaient exclusivement ou principalement cutanés et avait entraîné des réactions locales de type irritation ou des réactions générales, plus ou moins sévères.

Le géraniol, un composant à risque

Le géraniol est un constituant fréquemment retrouvé dans ces dispositifs : c’est une substance parfumante qui entre également dans la composition d’une multitude de produits ménagers (nettoyants), cosmétiques (savons, shampooings), parfums, etc. susceptibles de constituer autant de sources de contact et favoriser ainsi le développement d’une sensibilisation à cette substance.

Les recommandations de l’Anses

L’Anses recommande de proscrire leur utilisation chez les nourrissons et les jeunes enfants. Ainsi que de faire figurer sur l’emballage les consignes pour éviter tous effets secondaires : brûlures, éruptions cutanées, irritations…lors du port du bracelet anti-moustiques.

Se protéger des moustiques

Pour lutter contre les moustiques, évitez les zones d’eau stagnante, portez des vêtements longs et amples, adoptez la moustiquaire, utilisez un répulsif et utilisez des huiles essentielles.

Retrouvez le rapport de l’Anses : cliquez ici 

Sources : Medisite, Anses

*champs obligatoires

 

 

12 075 membres 15 000 fans