Covid-19 : la vente de paracétamol est désormais restreinte
La Rédaction • le 19 mars 2020

Face la crise sanitaire de coronavirus, l’Agence Sanitaire a indiqué que « les anti-inflammatoires – dont l’ibuprofène – peuvent masquer une infection et potentiellement avoir un effet aggravant dans certaines situations ». Suite à cela il a été conseillé aux patients d’avoir recours uniquement au paracétamol – sauf pour les patients traités par anti-inflammatoires ou par corticoïdes, qui ne doivent pas arrêter leur traitement.

 

Restriction de la vente de paracétamol

Pour garantir la disponibilité des traitements à tous, il est important de ne pas céder à la panique et stocker des médicaments de manière inutile.

Depuis le mercredi 18 mars, l’ANSM a annoncé des restrictions sur la vente de paracétamol est limité à une boîte par patient et deux en cas fièvre ou de douleur. La vente de paracétamol est également suspendue sur internet. Ces mesures de restriction s’appliquent aux boîtes de 500 mg et 1000 mg.

« Utilisé à bon escient, le paracétamol est un médicament sûr et efficace » rappelle l’ANSM.

Les risques liés à une mauvaise utilisation

Face aux risques de surdosage, l’ANSM a également souhaité rappeler le bon usage du médicament dans le contexte de la crise sanitaire du Covid-19. Le surdosage peut entraîner des lésions graves du foie irréversibles dans certains cas, d’où l’importance de respecter les indications inscrites sur la notice. La mauvaise utilisation du paracétamol est la première cause de greffe d’hépatite d’origine médicamenteuse.

 

Sources : Doctissimo, ANSM

*champs obligatoires

 

 

12 048 membres 15 000 fans